La vie après la mort…

0
1
61

Samedi 20 novembre 2021
Évangile selon St Marc (12, 18-27)

Sadducéens

En ce temps-là, quelques sadducéens – ceux qui soutiennent qu’il n’y a pas de résurrection – s’approchèrent de Jésus et l’interrogèrent :
« Maître, Moïse nous a prescrit : Si un homme a un frère qui meurt en laissant une épouse mais pas d’enfant, il doit épouser la veuve pour susciter une descendance à son frère.
Or, il y avait sept frères :
le premier se maria et mourut sans enfant ; de même le deuxième, puis le troisième épousèrent la veuve, et ainsi tous les sept : ils moururent sans laisser d’enfants.
Finalement la femme mourut aussi.
Eh bien, à la résurrection, cette femme-là, duquel d’entre eux sera-t-elle l’épouse, puisque les sept l’ont eue pour épouse ? »

Jésus leur répondit : « Les enfants de ce monde prennent femme et mari. Mais ceux qui ont été jugés dignes d’avoir part au monde à venir et à la résurrection d’entre les morts ne prennent ni femme ni mari, car ils ne peuvent plus mourir : ils sont semblables aux anges, ils sont enfants de Dieu et enfants de la résurrection.
Que les morts ressuscitent, Moïse lui-même le fait comprendre dans le récit du buisson ardent, quand il appelle le Seigneur le Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob.
Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants. Tous, en effet, vivent pour lui. »
Alors certains scribes prirent la parole pour dire : « Maître, tu as bien parlé. » Et ils n’osaient plus l’interroger sur quoi que ce soit.

Aujourd’hui encore, beaucoup de nos contemporains ne croient pas en une Vie après la vie…
… même certains Chrétiens n’y croient pas !

Jésus nous dit que « ne pas croire en la résurrection des morts, [c'est] méconnaître les écritures et la puissance de Dieu »(Marc 12, 24)

Si Dieu a créé l’Univers, si grand et si beau, s’il a fait la matière, la lumière, le temps, le mouvement, la chaleur et la croissance, tout n’est-il pas possible pour Lui ?
La vie donnée aux Hommes serait-elle une chimère trompeuse destinée à disparaître un jour ? Un caprice divin ? Une bulle de savon ?
NON ! Nous avons en nous la conviction que notre vie a une grande valeur.

Quel sens aurait sinon la Création, l’Histoire des Hommes et la Passion du Christ ? Tout ça pour rien ?
…et notre conscience d’exister, de vivre, d’aimer ? Tout ça pour rien ?

Jésus nous parle d’un Dieu proche de l’Homme, passionné, investi.
Jésus donne des signes confirmant sa Parole : il ressuscite Lazare, il met en jeu sa propre vie, sur la Croix, et il se montre aux disciples, ressuscité et vivant ! …
Que demander de plus pour croire ? 

L’Histoire est-elle trop belle ? Le don de Dieu trop grand ?

Toute la Bible nous parle d’un Dieu qui recherche l’Homme, depuis le début : « Adam où es-tu ? « , d’un Dieu qui s’engage et respecte sa Parole, d’un Dieu partenaire qui accompagne son peuple Israël partout, tout le temps…
Tout ça pour rien ?

Jésus révèlera un Dieu-Père, un Dieu-Amour et Pardon, un Dieu-offert et vulnérable, dépendant de la réponse de l’Homme, un Dieu à genoux devant ses apôtres au lavement des pieds…
Dieu se donnerait tellement de mal, pour nous abandonner ensuite à la mort ? Ça n’aurait aucun sens.

Pourquoi nous méfier de Dieu ? Orgueil démesuré de la Créature qui rejette son Créateur…

Jésus a dit : « Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ;
et tout homme qui vit et croit en moi ne mourra jamais.
«  (Jean 11, 25-26)
Que demander de plus pour enfin croire ? …

Dans la foi, nous savons qu’une vie nous attend après celle-ci, une vie auprès de Dieu…
… et que la mort ne vient pas de Dieu, mais de l’Ennemi…

Concernant la fable de cette « femme qui connut 7 maris »,
Jésus nous fait comprendre que la vie auprès du Père n’est en aucun point comparable à notre vie actuelle.
Il nous faut donc accepter de ne pas tout comprendre…
et attendre dans la foi le moment de LA Rencontre finale avec Dieu,
où « nous lui serons semblables, parce que nous le verrons tel qu’IL EST«  (Jean 3, 2)

Proposition de prière :

Béni sois-tu, ô Dieu d’Amour,
Toi qui donnes la vie en abondance et ne la reprends pas.
Un jour, je contemplerai ta face
et tu sècheras toutes mes larmes.
Béni sois-tu, ô Dieu d’Amour.
Amen !

  • Choix des douze…

    Vendredi 21 janvier 2022 Évangile selon St Marc (3, 13-19) En ce temps-là, Jésus gravit la…
  • Jésus magicien ?

    Jeudi 20 janvier 2022 Evangile selon St Marc (3, 7-12) En ce temps-là, Jésus se retira ave…
  • La main de l’Homme…

    Mercredi 19 janvier 2022 Évangile selon St Marc (3, 1-6) En ce temps-là, Jésus entra de no…
Charger d'autres articles liés
  • Choix des douze…

    Vendredi 21 janvier 2022 Évangile selon St Marc (3, 13-19) En ce temps-là, Jésus gravit la…
  • Jésus magicien ?

    Jeudi 20 janvier 2022 Evangile selon St Marc (3, 7-12) En ce temps-là, Jésus se retira ave…
  • La main de l’Homme…

    Mercredi 19 janvier 2022 Évangile selon St Marc (3, 1-6) En ce temps-là, Jésus entra de no…
Charger d'autres écrits par dj34450
  • Priez ! …

    Samedi 27 novembre 2021 Évangile selon St Luc (21, 34-36) En ce temps-là, Jésus disait à s…
  • Voyez et regardez…

    Vendredi 26 novembre 2021 Évangile selon St Luc (21, 29-33) « En ce temps-là, J…
  • les nations seront désemparées…

    Jeudi 25 novembre 2021 Évangile selon St Luc (21, 20-28) En ce temps-là, Jésus disait à se…
Charger d'autres écrits dans ANNEE LITURGIQUE "B" (2020-2021)

Laisser un commentaire

Consulter aussi

L’Univers : une vigne à travailler…

Mercredi 18 août 2021 Évangile selon St Matthieu (20, 1-16) En ce temps-là, Jésus disait à…