Accueil ANNÉE LITURGIQUE "C" (2021-2022) Que sera donc cet enfant ? …

Que sera donc cet enfant ? …

0
0
97

Jeudi 23 juin 2022
Évangile selon St Luc (1, 57-66. 80) ou (1, 57-66)

Bébé 

Élisabeth « la stérile » met au monde un fils…
L’ange avait informé son mari, Zacharie,
de la future naissance,
mais Zacharie n’avait pas cru à cette bonne nouvelle…

A cause de son manque de foi,
Zacharie avait été réduit au silence…

« Quand fut accompli le temps où Élisabeth devait enfanter, elle mit au monde un fils. Ses voisins et sa famille apprirent que le Seigneur lui avait montré la grandeur de sa miséricorde, et ils se réjouissaient avec elle.
Le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l’enfant. 
Ils voulaient l’appeler Zacharie, du nom de son père.

Cette tradition était déjà ancienne : circoncision et reprise du prénom paternel…
Mais cet enfant est le signe d’une nouveauté radicale, qui va chambouler le Monde entier !

Mais sa mère prit la parole et déclara : « non, il s’appellera Jean. »
On lui dit : « personne dans ta famille ne porte ce nom-là ! »
On demandait par signes au père comment il voulait l’appeler.
Il se fit donner une tablette sur laquelle il écrivit :  » Jean est son nom. »
Et tout le monde en fut étonné.

Au terme d’un long silence, Zacharie a mûri le message de l’ange,Jean baptiste
il a accueilli la volonté de Dieu sur l’enfant.

Il confirme l’annonce faite pas sa femme :
«  Jean est son nom » qui veut dire : « Dieu a fait grâce  »…

rupture avec la tradition !

A l’instant même, sa bouche s’ouvrit, sa langue se délia : il parlait et bénissait Dieu.
La crainte saisit alors tous les gens du voisinage et, dans toute la région montagneuse de Judée, on racontait tous ces événements. Tous ceux qui les apprenaient les conservaient dans leur cœur et disaient : « Que sera donc cet enfant ? » En effet, la main du Seigneur était avec lui.

Verset 80 :
L’enfant grandissait et son esprit se fortifiait. Il alla vivre au désert jusqu’au jour où il se fit connaître à Israël.

En donnant le prénom « Jean » à son fils,
Zacharie fait la Volonté de Dieu, comme l’ange lui avait prescrit :

il retrouve alors la parole, et peut glorifier Dieu.

« Que sera donc cet enfant ? « 

Les parents s’ouvrent au désir de Dieu sur cet enfant :
sera-t-il prêtre au Temple, comme son Père ? Peu importe, c’est Dieu qui choisira ! …

- Non, Jean-Baptiste ne sera pas prêtre au Temple, comme son père,
mais il sera le plus grand des prophètes de l’Ancien Testament !
Il 
tiendra un rôle primordial dans l’Histoire du Salut : reconnaître et annoncer le Messie !
« Voici l’Agneau de Dieu, voici Celui qui enlève le péché du Monde !  » (Jean 1, 29-34)

Car Dieu entre dans l’Histoire, Dieu donne son Fils aux Hommes, Dieu sauve !

Et Jean-Baptiste sera déclaré « le plus grand parmi les enfants des Hommes« , par Jésus…

Le grand projet de Dieu passe par les Hommes et pour les Hommes…
L’Histoire avance chaque fois qu’un Homme fait la Volonté de Dieu.

Dans notre vie, Dieu s’approche parfois, lorsque nous faisons silence… comme Zacharie !
Alors, si nous ouvrons notre cœur à sa très Sainte Volonté, si nous acceptons de rompre avec l’habitude, la tradition, le passé,  alors tout est possible !
En nous ouvrant à la Grâce, un avenir nouveau s’ouvre à nous, qui est croissance et force.

 

Et aujourd’hui ?
Lorsque l’enfant paraît, tout parent s’est posé cette question : « Que sera donc cet enfant ? « 

L’enfant est un mystère d’Amour, insondable, infini…
Prodige de la vie donnée par Dieu,
prodige de la vie accueillie par les parents…

L’enfant a un potentiel de vie et d’avenir infini.
Le rôle des parents est de l’aider à découvrir sa voie, sa vocation profonde, l’aider à réaliser le désir de Dieu sur lui : «  deviens qui tu es !  ».

Comme l’enfant Jésus, des enfants naissent parfois au mauvais endroit, au mauvais moment…
Je pense à ceux qui naissent au milieu de la Méditerranée,
dans un canot bondé de réfugiés,
ceux qui naissent au milieu de la guerre, ou dans des camps,
ceux qui naissent au sein de couples désunis…

Ceux qui connaîtront la faim, la soif ou la maladie,
ceux qui ne connaîtront jamais leur papa, ou jamais leurs parents, abandonnés sans explication…

Le don de la vie vient de Dieu, il a été confié aux Hommes : c’est une merveille à nos yeux !
Mais l’Homme n’est pas toujours à la hauteur des cadeaux que Dieu lui fait.

Pardonneras-tu aux Hommes, Seigneur,
tous ces enfants mal-aimés, maltraités,
qui auront du mal à te trouver ? … 

 

Proposition de prière :

Seigneur, je te sens tout proche… parfois.

Tu attends de moi, un choix, une réponse, un témoignage,
comme Zacharie…

Donne-moi la sagesse de me taire, pour t’écouter…

Donne-moi l’intelligence de deviner ton désir sur moi,
car tu es l’Amour !

Viens, Seigneur, dans ma vie : j’ai tellement besoin de Toi !

Seigneur, viens !

 

  • Magnifique est le Seigneur ! …

    Lundi 15 août 2022 Évangile selon St Luc (1, 39-56) Assomption de la Vierge Marie En ces j…
  • Résurrection ! …

    Dimanche 17 avril 2022 Évangile selon St Jean (20, 1-9) Matin de Pâques « Le pr…
  • Luc (1, 5-25)

    L’ange Gabriel annonce la naissance de Jean-Baptiste à Zacharie Évangile selon St Lu…
Charger d'autres articles liés
  • Désencombrer notre cœur…

    Mardi 16 août 2022 Évangile selon St Matthieu (19, 23-30)    En ce temps-là, Jésus disait …
  • Magnifique est le Seigneur ! …

    Lundi 15 août 2022 Évangile selon St Luc (1, 39-56) Assomption de la Vierge Marie En ces j…
  • Après les vacances …

    … n’oubliez pas l’Évangile !   Cinq minutes, chaque matin, de silence et…
Charger d'autres écrits par dj34450
  • Désencombrer notre cœur…

    Mardi 16 août 2022 Évangile selon St Matthieu (19, 23-30)    En ce temps-là, Jésus disait …
  • Magnifique est le Seigneur ! …

    Lundi 15 août 2022 Évangile selon St Luc (1, 39-56) Assomption de la Vierge Marie En ces j…
  • Le feu de l’Esprit…

    Dimanche 14 août 2022 Évangile selon St Luc (12, 49-53) Le lecteur ne cherchera bien-sûr a…
Charger d'autres écrits dans ANNÉE LITURGIQUE "C" (2021-2022)

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Mon frère…

Jeudi 2 avril 2020 Ce matin je rends grâce à Dieu, car Gilles mon frère n’a pas souf…