Accueil ACCUEIL DIVERS « 30 minutes pour Dieu » (2)

« 30 minutes pour Dieu » (2)

0
0
257

 

 

Fou de Dieu ?30 minutes pour Dieu

« On m’a appris, autrefois, à examiner « mes vies » comme un paysan divise ses champs : ici, ma vie de témoignage, là, ma vie de prière… Maintenant on ajouterait ma vie « quotidienne ».

Soyons paysans jusqu’au bout et demandons-nous : que vaut ma terre ? Quelle est ma qualité, ma densité d’Homme ? Et suis-je fou de Dieu ? Si je possède ces deux choses, une densité d’Homme et un amour fou pour Dieu, alors tout en moi sera appel à la prière ; tout en moi sera impatience de témoigner ; tout aura qualité d’Homme.

Nous n’avons pas trois vies. C’est une manière de parler qui enferme dans de vains problèmes : combien de temps pour témoigner ? Combien pour la prière ? Combien pour la télé ?
On fait ainsi de la vie spirituelle un secteur spécialisé, et la dévaluation est fatale : très vite, la vie spirituelle est ramenée à une certaine quantité d’exercices de piété, d’où l’on sort pour passer à un autre genre d’exercice appelé « action » ou « distraction ».

En discutant avec Pierre, je m’aperçois qu’il reste dans l’ancienne problématique des trois vies. Il parle de sa vie spirituelle « qui est de plus en plus « mangée » par des activités associatives et/ou caritatives… Il demande avidement des conseils pour « mieux prier ». Il insiste beaucoup sur son souci « d’équilibrer l’action, la détente et la prière ».
- Mais Pierre, qui va équilibrer ? C’est ça le vrai problème. Quel Homme es-tu en profondeur ? Que veux-tu réellement ? Où en es-tu avec Dieu ? Il n’y a pas trois hommes en toi, celui qui agit, celui qui se repose et celui qui prie. Tu te portes tout entier là où tu es, là où tu fais quelque chose.

« Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle de l’Évangile« … retournement de tout l’être !
- Nous convertir ? Mais nous ne faisons que ça !
- Non.
Nous recevons constamment des offres de retournement : une rencontre, une maladie, un livre, une retraite. Nous esquissons en pensée la grande conversion, mais nous revenons à nos petits calculs : tant pour Dieu, tant pour l’action, tant pour moi. Nous ne sommes pas fous, pas fous de Dieu.
Alors ?
Alors, il n’y a pas d’emploi à mi-temps chez le Seigneur. Au lieu de calculer et d’équilibrer, il vaudrait mieux accepter d’être complètement fou : basculer et croire. Demander à Dieu de nous saisir, de nous retourner et de faire enfin de nous un Homme de foi. C’est la seule prière porteuse de toutes les autres : donne-moi la foi !
Si, sortant de nos peurs, nous osons la crier de tout notre être, alors Dieu peut nous prendre au mot.
(à suivre)

Extraits de « 30 minutes pour Dieu ».
André Sève.
Ed Le Centurion.

A. Sève

André Sève né le 10 février 1913 à Crest
et mort le 20 mai 2001 à Albertville,
est un religieux assomptionniste.
Le Père Sève est connu comme auteur de livres spirituels.
Il est aussi un scénariste de bande dessinée,
notamment sous les pseudonymes de Jean Quimper,
André Divajeu ou Marie-Paul Sève.
(Source Wikipédia)

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Bien positionné avec les seniors….

Voilà quelques petits trucs, des détails, qui peuvent souvent améliorer les relations entr…