Accueil COPIE PARUTION Union d’Amour ! …

Union d’Amour ! …

0
0
134

Évangile selon St Jean (17, 20-26) : 

En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi :
« Père saint, je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi.

Il y a deux mille ans, Jésus a prié pour moi, pour vous…
La prière de Jésus dépasse les limites du temps, de l’espace… Sa portée est universelle, éternelle… Notre prière rejoint la sienne.

Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi.
Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé.
Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes UN :
moi en eux, et toi en moi.

Le Père en Jésus,
Jésus en l’Homme,
Présence sacrée infinie dans le cœur de chacun(e).

Jésus a prié pour que chacun(e) entre dans cette unité d’Amour autour du Père,
unité visible autour de la Parole de Dieu, dans la fraternité des Hommes… signes pour le Monde.

Mais unité plus parfaite d’ouverture et d’accueil de Dieu en nous : Dieu Père, Fils, et Esprit.
Unité invisible reposant sur la prière, l’écoute, la confiance et la foi.

Cette unité spirituelle nous parle du Monde de l’Esprit, du Monde Divin,
là où les barrières matérielles n’existent pas,
là où les Êtres se fondent sans se perdre,
là où chacun reçoit l’autre, autant qu’il se donne lui-même : communion ! 

Mais cette unité n’est pas uniformité : Dieu aime la diversité,
en témoigne la richesse de la Création,
en témoigne la diversité des talents humains,
en témoigne la relation personnalisée du Christ bon pasteur
avec chacune de ses brebis…

La dynamique œcuménique devrait s’inspirer
de cette caractéristique de l’Amour divin,
l’accueil de la différence,
source de richesse, approche de la Vérité universelle…

Cette fusion amoureuse se devine dans la relation du bébé et de sa mère, avant de naître, ou dans l’union amoureuse du couple, ou encore dans l’extase mystique de ceux qui s’ouvrent à la Présence sacrée en eux, dans la prière…

Ne plus savoir, l’espace d’un instant, où je finis et où l’Autre commence… Avant-goût d’Éternité !

Le P. Maurice Zundel a des mots puissants sur cette unité dans le silence du cœur :
«  Le chef-d’œuvre de l’Incarnation, c’est de rassembler tout l’Univers mais en exigeant de chacun qu’il entre dans sa solitude la plus profonde et la plus secrète.
Vous venez tous ensemble à la table du Seigneur, en un geste identique, et ce qui résultera pour chacun de vous de la rencontre est ineffable et échappe à toute apparence. (…)
Nous ne pouvons rencontrer le Christ que dans la communauté de tous les fidèles et au plus intime de soi. »
Double dimension de la prière : horizontale, (communautaire) et verticale (individuelle).

Qu’ils deviennent ainsi parfaitement un, afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.

L’Amour est le lien absolu qui unit tous les croyants, tous les chercheurs de Dieu, tous les Hommes de bonne volonté, partout dans l’Univers.
Cette unité d’Amour est signe pour le Monde :
mystère insondable, qui se reconnait toujours,
qui résulte de l’Amour éternel, bien avant la Création du Monde, entre les Personnes divines de la Sainte Trinité,
et embrasse tous les êtres de bonne volonté qui s’ouvrent à sa lumière, jusqu’à la fin des temps.

Pour réaliser l’union dès aujourd’hui ?
« Si nous ne nous ménageons pas chaque jour un moment de silence total, absolu,
si nous ne faisons pas cette place à Dieu qui est une nouvelle 
naissance,
si nous n’atteignons pas ce niveau central où toutes les âmes se 
joignent
et où nous échappons à tous les courants de surface,
jamais nous 
ne serons des Hommes et des Chrétiens.
Le sacrifice de Jésus s’est 
consommé, caché en Dieu,
tout donné à Dieu et donné à tous… c’est une 
musique silencieuse !
C’est dans le silence aussi que nous pourrons respirer 
la Présence de Dieu. »

(P. M. Zundel)

Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde.

Cette unité sacrée est rassembleuse. L’Amour en est la raison. Personne ne sera oublié, tous seront emportés en Dieu, par Jésus. L’Amour, trésor indicible, mais l’Amour condition essentielle, car seul l’Amour passera : nos pailles et nos poutres, nos orgueils, nos richesses et nos égoïsmes ne subsisteront pas dans le feu de l’Amour Divin.

Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu, et ceux-ci ont reconnu que tu m’as envoyé.
Je leur ai fait connaître ton Nom, et je le ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi aussi, je sois en eux. »

Cette unité est connaissance parfaite, révélation totale.
Tout sera connu, compris, transparent…
Tout sera partage
pour la honte ou pour la joie éternelles, pour la vie ou bien la mort…
selon le choix de chacun(e).

 » Cet Amour entre le Père et le Fils n’est pas un cercle fermé.
Il n’y a pas de clôture en Dieu.
Le risque de la communauté naissante est celui de la circularité,
qui tend à se refermer sur soi, à créer un entre-soi mortifère.
L’Amour que Jésus demande pour ses disciples
est par définition sortie de soi, ouverture à la différence,
accueil de l’étranger…
« 

(R. Dupont-Roc, bibliste pour «  Prions en Église  »)

 

Proposition de prière :

Jésus, Fils du Très-Haut,
ne m’oublie pas au jour du grand voyage,
et n’oublie aucun de ceux que j’ai aimés
pour l’union finale dans le cœur de Dieu.

Amen !

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Aimer ? Aimer ! …

« Quel est le grand commandement ?«  Pas facile de répondre, au pied…