Accueil COPIE PARUTION L’Esprit de Dieu ! …

L’Esprit de Dieu ! …

0
0
159

Fête de la Pentecôte

L’Évangéliste place ce long discours de Jésus (13, 31 - 16, 33)
au soir du Jeudi Saint.

La Liturgie en propose la lecture tout au long du temps Pascal
(jusqu’à la Pentecôte).

Paroles d’adieu, paroles de réconfort : dernière catéchèse !

Chapitre 15, versets 26-27 :
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
 » Quand viendra le Défenseur, que je vous enverrai d’auprès du Père, lui, l’Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra témoignage en ma faveur. Et vous aussi, vous allez rendre témoignage, car vous êtes avec moi depuis le commencement.

Jésus parle de la 3e Personne de la Sainte Trinité : le  » Défenseur  » ou  » Saint-Esprit « .
Il est au cœur de l’intimité entre Jésus et le Père, fruit de l’élan d’Amour entre le Père et le Fils.
L’Esprit est conseiller : il souffle les mots du témoignage, inspire les gestes, les décisions d’Amour…
il est la conscience de l’Homme, la  » petite voix intérieure « .

Cet  » avocat de la Défense  » (ou « Défenseur ») vient pour établir la Vérité, à charge et à décharge.
Il apporte la Lumière à l’Homme qui est dans la nuit !
Il aide, guide et conseille ceux qui lui demandent.
Il est Présence au cœur du monde.
Son action dépasse les murs de l’Église : l’Esprit souffle où il veut !

Chapitre 16, versets 12-15 :
J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter. Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière.
En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même :
mais ce qu’il aura entendu, il le dira ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître.
Lui me glorifiera, car il recevra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître.
Tout ce que possède le Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit :
L’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. »

Jésus connaît ses disciples et adapte son message en fonction de leur capacité à le recevoir.
Le moment n’est pas encore venu, les cœurs ne sont pas tout à fait prêts…

Dieu aussi a accompagné les Hommes de l’Ancien Testament avec patience, indulgence et pédagogie…
il a ainsi assisté au culte des idoles, aux adultères, aux crimes et aux guerres…
Il a reçu les demandes de vengeances, de victoire et de domination : mais où était l’Amour ? !!
Dieu silencieusement, s’est laissé défigurer par l’Homme,
car l’Homme n’était pas prêt.

En Jésus, Dieu dévoile son visage de Père.
Pourtant l’Homme n’est pas encore tout à fait prêt à accepter cette révélation…
Jésus sera d’abord rejeté, souvent il le sera.

Dans chacune de nos vies, Jésus-Dieu a la même patience…
Certains luttent longtemps contre la foi : les  » bonnes raisons  » sont nombreuses pour écarter l’Évangile de notre vie.
Alors, le temps passe et les événements s’enchaînent, mais la réflexion mûrit : doucement la sagesse vient, l’intuition germe, parfois la foi devient évidence…

Parfois le cœur de l’Homme s’ouvre au mystère de ce Dieu offert et vulnérable,
à l’exigence infinie de l’Amour vrai…
Parfois, l’Homme entrouvre le Livre, et touche du bout du doigt le Sacré !
Il lève le voile et fait enfin silence : 
alors, l’Évangile a une chance de convertir son cœur, de bouleverser sa vie.

Accueillir l’Évangile est incompatible avec les critères du Monde, avec l’orgueil, l’égoïsme, la recherche exacerbée de profit et de plaisirs, ou la volonté de dominer…
Accueillir l’Évangile est un risque fou, une folie ! … c’est aussi une joie indescriptible.

 

L’intimité de Dieu-Trinité est ici révélée :
Le secret de Dieu, c’est le don : le Père donne tout au Fils, le Fils donne tout à l’Esprit, l’Esprit peut tout donner à celui (celle) qui le réclame… TOUT !
Même plus : le Pardon, qui est l’au-delà du don, l’exil de soi vers l’autre, le partage de sa misère jusqu’à la souffrance. Dieu est capable de ça !

Ce Dieu – qui est Dieu Véritable – n’est pas accessible à tous… Il est aux antipodes des « dieux » Humains qui ne sont, en fait, que des idoles.
Cette découverte d’un Dieu fragile, dépendant de la réponse de l’Homme à son Amour, cette découverte est un cataclysme dans une vie.
L’avant ne sera plus…  après ! … et beaucoup de pailles seront balayées : Le Trésor est à ce prix !

Chacun son temps, chacun son chemin.
Dieu est patient.
Du temps est donné… pour choisir, pour changer, pour grandir.

Proposition de prière :

Viens Esprit-Saint,
viens Esprit de Dieu !
Viens me guider tout au long de cette journée,

fais-moi avancer sur le chemin de l’Amour.
Amen !

Le 50e jour après la Pâque, les Juifs célèbrent le don de la Loi à Moïse sur le Mont Sinaï (Fête de  » Chavouot « ). Jésus a choisi cette date pour l’envoi de l’Esprit : même symboles (le vent, la lumière), et la Parole proclamée comprise par tous et par chacun(e). Les apôtres quittent enfin la peur et proclament l’Évangile : commence le temps de l’Église, sous la conduite de l’Esprit !

Proposition de prière universelle

1 (Actes des Apôtres)
 » Tous nous les entendons parler dans nos langues des merveilles de Dieu « 
Donne à ton peuple, Seigneur, de trouver les mots nouveaux pour témoigner de l’Évangile.
Seigneur, nous te prions.

2 (Lettre de St Paul)
 » Marchez sous la conduite de l’Esprit-Saint « .
Fais grandir, Seigneur, les fruits de l’Esprit dans ton Église.
Donne à chacun(e) de répandre dans le monde :
l’amour, la joie, la paix, la bienveillance, l’entraide, l’écoute, le partage…
Seigneur, nous te prions.

3 (Évangile)
 » L’Esprit de vérité vous conduira dans la vérité tout entière « 
Ô Esprit-Saint, fais connaître à tous les Hommes l’Amour véritable,
pour la gloire de Dieu et le Salut du monde.
Esprit-Saint, nous te prions.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

La prière ? … mais pas sans la foi !

Évangile selon St Luc (18, 1-8) : En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples une parabol…