Accueil COPIE PARUTION Devenir le plus grand, ou se faire serviteur ?

Devenir le plus grand, ou se faire serviteur ?

0
0
167

Évangile selon St Marc (9, 30-37)

En ce temps-là, Jésus traversait la Galilée avec ses disciples, et il ne voulait pas qu’on le sache, car il enseignait ses disciples en leur disant :
« Le Fils de l’homme est livré aux mains des hommes ; ils le tueront et, trois jours après sa mort, il ressuscitera. »
Mais les disciples ne comprenaient pas ces paroles et ils avaient peur de l’interroger.

Il y a des vérités que l’Homme n’entend pas…
Il y a des paroles de Jésus que l’on n’accepte pas… pas tout de suite.

L’Évangile, parfois, nous choque, nous contrarie dans nos projets…
Alors on passe très vite dessus : la Volonté de Dieu fait parfois peur, elle remet beaucoup de choix en question…
Dans notre prière, savons-nous  » faire silence  » et écouter Jésus nous parler ?

Ils arrivèrent à Capharnaüm, et, une fois à la maison, Jésus leur demanda :
« De quoi discutiez-vous en chemin ? »
Ils se taisaient, car, en chemin, ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand.

 » Ils se taisaient  » : avons-nous parfois des choses à cacher à Jésus ?
Notre prière est-elle parfois muette ?
Jésus sait bien de quoi est rempli notre cœur : désirs de réussite, de reconnaissance, de confort, de sécurité… de pouvoir ! … Ne vaudrait-il pas mieux exprimer ce qui en nous bloque l’Amour, et demander de l’aide pour prendre les bonnes décisions, pour rectifier le cap ? Il est bon d’être transparent avec Dieu : Il peut nous aider.

S’étant assis, Jésus appela les Douze et leur dit :
« Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. »

Jésus révèle la logique de Dieu, la logique du Royaume :
pour être premier, il faut se faire serviteur de tous…
Ce ne sont pas des idées  » en l’air « , Jésus lui-même montrera l’exemple, avec un geste très concret :
Il lavera les pieds de ses apôtres, dévêtu comme un simple esclave… à la veille d’être élevé sur une Croix, supplice des esclaves…

La dernière place a été prise par le plus grand d’entre les Hommes, Jésus Fils de Dieu !

Prenant alors un enfant, il le plaça au milieu d’eux, l’embrassa, et leur dit :
« Quiconque accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il accueille.
Et celui qui m’accueille, ce n’est pas moi qu’il accueille, mais Celui qui m’a envoyé. »

Les enfants peuvent nous apprendre beaucoup sur Dieu :
simplicité, vérité, ouverture, confiance, pureté, joie, fraternité, obéissance…

Accueillir l’enfant qui est en moi, c’est m’ouvrir à la Vérité, à ma vérité profonde : nous sommes tous des enfants, derrière le masque de l’adulte…

Être enfant, c’est tout recevoir, tout espérer, tout attendre,
c’est accepter de dépendre d’un autre plus grand que moi,
c’est me rappeler que j’ai reçu la vie, gratuitement, sans l’avoir méritée,
c’est ignorer le passé, et tendre vers l’avenir de toutes mes forces…

Accepter d’être enfant devant Dieu, c’est le reconnaitre, le découvrir comme Père, dans la confiance et l’Amour.
Voilà notre Vérité :  » devenir enfants de Dieu  » !

 

Proposition de prière :

Ô Esprit-Saint,
aide-moi à retrouver mon cœur d’enfant,
humble et confiant.

Rappelle-moi de servir, de rechercher la dernière place,
comme Jésus l’a fait.

Amen !

Laisser un commentaire

Consulter aussi

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

Au début de notre ère, tout un peuple espère, attend la venue du Messie ! Deux hommes ordi…