Accueil COPIE PARUTION Fais grandir ton Amour : rien n’est plus important ! …

Fais grandir ton Amour : rien n’est plus important ! …

0
0
149

Voilà 4 mois, nous entrions en carême.
L’Église nous invite à faire le point, à reprendre nos résolutions,
et à mesurer le chemin parcouru, avant les vacances…

Évangile selon St Matthieu (6, 1-6. 16-18)

Versets 1-6 :
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer. Sinon, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux.
 

Renoncer à l’apparence : la sainteté se vit dans l’intimité, dans le secret d’Amour avec le Père, avec Jésus, dans L’Esprit-Saint… en Vérité !

Les jeunes époux n’ont-ils pas besoin d’intimité pour faire grandir leur Amour ?
Même l’enfant chuchote son amour à l’oreille de sa mère, et le religieux se retire au fond de sa cellule pour rencontrer le  » Tout Autre « .
L’Amour a besoin de silence, de paix. Jésus se tenait à l’écart pour prier… 

Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme les hypocrites qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra.

Au moindre élan d’Amour, Dieu est présent, témoin, Il voit le moindre de nos gestes de partage, de solidarité.
Jésus, visage du Père, n’a-t-il pas remarqué le don minuscule de la pauvre veuve, devant le trésor du Temple ? (Luc 21, 3-4).  N’a-t-il pas entendu la prière du publicain repenti ? (Luc 18, 13) 

Dieu reçoit la moindre de nos paroles, le moindre regret, la moindre demande de pardon, la plus petite prière…

Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et aux carrefours pour bien se montrer aux hommes quand ils prient. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra.

Dieu ne juge pas notre prière à sa durée, à son volume… Il attend un dialogue, en Vérité, et le dialogue implique aussi l’écoute : écouter le silence habité, c’est s’ouvrir à la Présence, à l’inattendu de Dieu, en donnant gratuitement du temps.
Dieu comprend tout, il aime nous entendre lui exprimer, lui partager notre vie, avec ses soucis, ses joies et ses échecs : en Vérité.

Avant de demander, il est bon de rechercher son désir, son attente sur nous, car il veut notre bonheur !
La prière est l’ouverture de notre cœur, au cœur de Dieu.

ME VOICI ! Je me rends d’abord totalement présent, à LA Présence de Dieu : arrêt de toute activité, de toute distraction. Je donne du temps à Dieu. Signe de croix appliqué. Je fais silence.

JE T’OFFRE ! Ensuite je présente à Dieu mon actualité, dans la confiance : événements, joies, souffrances, inquiétudes…

PARDON ! Puis je mesure mes limites, mes peurs, mes erreurs, mes refus. Je demande éventuellement pardon. Je pose les mots d’un objectif d’amélioration, pour aujourd’hui.

AIDE-MOI ! Je peux tout demander à Dieu dans l’Amour : l’Amour des autres, l’Amour de Dieu, l’Amour de moi… l’Amour est le seul langage que Dieu connaisse.

MERCI ! Je n’oublie pas de remercier Dieu, dans la confiance d’être aimé et déjà exaucé.

VIVE DIEU ! Je termine ma prière par une louange, une bénédiction :  » Béni sois-tu ! « 

Pour donner du poids à ma prière :
- Poser un geste « coûteux » (un pardon ? un rapprochement ? un renoncement ?),
- faire un déplacement (à l’église ? Allumer un cierge ?),
- un effort, un jeûne, une retraite… ?

Versets 16 – 18 :
Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme les hypocrites : ils prennent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent au plus secret ; ton Père qui voit au plus secret te le rendra. »

Dieu nous veut libres. Le jeûne Chrétien est l’expression de notre affranchissement aux exigences du corps. Dieu aime notre Vérité, il nous veut purs : notre grandeur véritable est la grandeur du service, du dépouillement, de l’effacement, de l’humilité, de la confiance et de la foi…

Jésus, visage du Père, nous libère du culte de la beauté, du corps, de la mode.
Il refuse le clinquant, le tapageur : l’apparence n’est rien.
L’Homme se construit de l’intérieur, tout au fond, là où Dieu l’attend.
Offre-toi en Vérité :  »Ton Père est présent au plus secret…Il te le rendra.« 

Me voici, tel que je suis. Regarde-moi Seigneur ! 

Avant les vacances, c’est peut-être l’occasion de faire le point pour :
- pour « revenir à Dieu », oublié dans nos multiples activités (très très importantes !)…
- pour nous « laisser réconcilier » avec Lui que nous avons tenu à l’écart de sujets insignifiants, (mais qui ne le regardent surtout pas !)….
- pour nous rappeler que la Justice de Dieu c’est d’Aimer, pour mesurer l’ampleur de la grâce reçue, (et la faiblesse de notre réponse, parfois ?)

C’est peut-être le moment favorable pour nous tourner vers les plus petits : pauvres, immigrés, personnes âgées… tous ces « préférés » délaissés… pour se tourner vers LA Présence intérieure… pour se retrouver soi-même avec Dieu…

C’est peut être l’occasion de communiquer notre foi,
de témoigner d’une Présence en nous qui donne sens à notre vie :
«  EN MOI, PLUS GRAND QUE MOI «  (M. Zundel)  

 

Proposition de prière :

Père infiniment bon,
faire le point, dans ma vie, c’est important :
le temps passe si vite,
et les soucis pèsent sur mon désir de te faire plaisir…

Aujourd’hui, dis-moi ce que tu attends de moi.

Amen !

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le mythe de la pureté, l’illusion de la perfection…

Évangile selon St Marc (7, 1-13) Versets 1-8 : En ce temps-là, les pharisiens et quelques …